Lieu de transmission

Le TE’S développe un axe de transmission, à travers de nombreuses actions de médiation en direction du public scolaire et du public empêché. L’inclusion sociale est au coeur de ses préoccupations.

– Chaque année, le TE’S propose un temps de rencontre entre le public et l’équipe artistique après chaque représentation. Un temps d’échange et de débat attendu tant par les spectacteurs que par les artistes.

– Le TE’S est, depuis plusieurs années, le lieu culturel autour duquel se structure une « résidence artistique territoriale en milieu scolaire » (action soutenue par la DRAC (SDAT), l’Inspection Académique et le Rectorat). Des artistes, le plus souvent, présents dans la programmation de saison, animent des ateliers au sein des établissements scolaires. Cette action concerne tous les niveaux scolaires (maternelle, primaire, collège et lycée) mais également les établissements (ou classes) généraux et spécialisés (ULIS, CLIS, IME…). Au travers des présentations, des rencontres et des points d’étapes, cette résidence permet un échange inter-niveau et une inclusion des enfants des établissements spécialisés. L’objet artistique est un outil d’inclusion et de démocratie culturelle. Ces projets sont présentés au public lors du Festival « Lez’arts de scène ».
Dans l’ensemble des établissements scolaires et médico-sociaux, la troupe Eurydice propose également de venir jouer une forme théâtrale courte  » Le montreur de théâtre », sur toute l’histoire du théâtre (aborde la terminologie de la scène et ses grands noms).

– Le TE’S propose régulièrement des visites de ses ateliers regroupant toute la chaîne de production du spectacle vivant. Une découverte des métiers, un passage dans l’envers du décor.

– Parce que le TE’S pense que la médiation culturelle passe également par des actions de réflexion, il organise chaque année une journée d’étude sur un thème en lien avec un spectacle de la saison.