Production : Les cris du nombril.
Avec le soutien de Artéphile – Avignon et la Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt.
La pièce est publiée aux Editions Quartett


THÉÂTRE

Texte : Marie Dilasser
Mise en scène : Blandine Pélissier

Collaboration artistique / scénographie / costumes : So Beau-Blache
Interprétation : Line Wiblé et Phil Reptil
Création Lumières : Vera Martins

Résumé :

Il y a Bernadette, qui se laisse envahir la tête en raison de sa lassitude.
Tout en préparant ses fameuses patates à l’eau dans sa cuisine, elle devient son chien Rumex, son mari Joël, sa mère Anna… Endormie par les lexomils et la télé, elle ne se réveille vraiment qu’au son du boîtier de pompier.
Et puis il y a Rotrou, l’ancien patron aux mains baladeuses et au verbe humiliant, qu’elle voit en bœuf, accroché au lustre, prêt à être dépecé. Rotrou, Monsieur Loyal du consumérisme, bœuf blanc flasque et fantomatique, aspirant par le cul des vieilleries qu’il recrache en objets modernes. Rotrou, par qui Bernadette se laisse aspirer aussi pour mieux le dépecer de l’intérieur et cracher sa colère dans ses entrailles.

Bernadette pourra alors sortir de sa cuisine pour « reconstruire un monde ».



Public : à partir de 12 ans
Durée : 1h